Moulin à Paroles

AVEC LE MOULIN À PAROLES, ON A COMPLÈTEMENT SUPPRIMÉ UN PROJET DE SOCIETÉ : LE CANADA

Ce texte vise à répondre aux affirmations de Josée Legault publiées dans un numéro de la revue Voir à propos de l’événement du « Moulin à paroles » qui s’est déroulé pendant l’été 2009 sur les Plaines d’Abraham, à Québec. Dans son texte, Madame Legault néglige un aspect déterminant auquel personne n’a fait allusion dans ce débat, soit le fait que l’intention originale des organisateurs de la reconstitution et de la commémoration des DEUX BATAILLES (Plaines d’Abraham et Ste-Foy) visait, d’abord et avant tout, à commémorer ces événements. L’intention ne visait donc pas, contrairement à ce que certains auraient pu croire, à célébrer la victoire de l’un et la défaite de l’autre. On voulait, d’abord et avant tout, commémorer un événement violent qui allait mener éventuellement au rapprochement entre deux peuples qui, de leur propre gré, se sont unis pour élaborer un projet de société qu’on appelle encore aujourd’hui le CANADA.

Ce fait historique a été complètement supprimé du discours public, et ce, parfois même sous la forme de menaces d’intimidation et de violence. Ce fait historique, à la fin, a plutôt été remplacé par une forme de « love in » souverainiste, dit de « société civile », qui n’avait rien à voir avec les enjeux politico-économiques et militaires propres à l’époque au cours de laquelle devait avoir lieu la fameuse bataille des Plaines d’Abraham. Une époque marquée par la violence, certes. Mais une époque qui n’a tout de même pas empêché la persistance dans le temps d’un peuple de francophones, toujours présents en Amérique du Nord, dans le contexte d’un véritable partenariat avec leurs compatriotes de langue anglaise dans le reste du Canada.

Malheureusement, ce que l’on a l’habitude de nous présenter dans les médias, c’est plutôt l’émergence d’une civilisation québécoise, un peu comme si ce partenariat avec le reste du Canada n’avait jamais existé. Un peu comme si, d’un point de vue pancanadien, tous les efforts de cohabitation et de coexistence pacifique fournis tant par des gens ordinaires que par des politiciens et des politiciennes s’étaient soldés par un immense échec.

Pourtant, malgré les épreuves de toutes sortes avec lesquelles il a dû composer, le Canada est toujours là et continue de grandir parce qu’il existe encore aujourd’hui, et ce, tant chez ses élites que dans la population en général, une volonté visant à assurer son développement et son épanouissement. En d’autres mots, il convient de se rappeler que les descendants de Wolfe et de Montcalm sont parvenus, malgré tout, à surmonter ces épreuves de toutes sortes et à faire oublier les plaies occasionnées par leurs ancêtres. Pourquoi n’y parviendrions-nous pas à notre tour ?

D’une part, on constate, en reprenant ici les propos du ministre Sam Hamad, que ce « Moulin à paroles » génère trop de paroles de « ces gens-là » qui laissent de côté certains faits historiques qui ont marqué le Canada. D’autre part, on remarque que les personnes intéressées à voir durer le Canada sont mal organisées et manquent de leadership. À la fin, on peut se poser la question suivante : qui prendra la parole pour défendre EN FRANÇAIS le CANADA ?

pstuart05@sympatico.ca

Advertisements
Posted in Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: