COALITION-DIABLE

La coalition avec les séparatistes : ‘ une entente avec le diable ? ’Relisez vos livres d’histoire !

Les propos que Stephen Harper a tenus à propos du caractère inacceptable de l’obligation de gouverner à Ottawa dans le contexte d’une coalition impliquant l’appui du Bloc Québécois, un parti politique souverainiste, ont certes fait couler beaucoup d’encre l’an dernier dans les médias de langue anglaise du pays. Mais ce que les gens ne mentionnent pas, c’est le fait que notre pays a déjà été dans l’obligation de composer avec des circonstances similaires dans le passé, et ce, au tout début de la Confédération. Lors des élections fédérales de 1867, en effet, les soi-disant ‘ Repealers ’ de la Nouvelle-Écosse ont raflé 18 des 19 circonscriptions dans cette province, et ce, en s’appuyant sur une plateforme électorale centrée sur une sécession du Canada.

Les Néo-Écossais avaient alors l’impression que leurs liens traditionnels étaient ceux qu’ils entretenaient avec la Grande-Bretagne et la Nouvelle-Angleterre, et que la Confédération allait contribuer à les rapprocher du Québec et de l’Ontario par le biais de la construction du chemin de fer intercoloniale. Plusieurs d’entre eux croyaient alors que ce rapprochement les amènerait à perdre du terrain sur le plan économique. Et il faut bien dire que, d’une certaine manière, cette possibilité allait se concrétiser en bout de ligne pour certain d’entre eux.

Dans ce contexte, qu’est-ce que le gouvernement CONSERVATEUR de Sir John A. MacDonald avait fait pour éviter la crise ? Il avait invité Joseph Howe, alors chef des Repealers, dans son cabinet et donné à la Nouvelle-Écosse plus d’argent en péréquation ! Et qu’est-ce qui s’est produit par la suite ? Le mouvement des Repealers s’est rapidement effondré et nous n’avons plus entendu parler de séparatisme Néo-Écossais depuis les élections fédérales de 1887.

Ce dont nous sommes témoins, présentement, c’est tout simplement le bon vieux sentiment anti-Québec, anti-francophone et même anticatholique en provenance de l’Ouest canadien. Un sentiment dont on n’a pas entendu parler depuis l’échec de Meech, et même peut-être depuis la pendaison de Louis Riel ! Si les gens de l’Ouest canadien se donnaient la peine d’ouvrir n’importe quel texte de Science Politique Comparative 101, ils verraient bien que des coalitions existent dans plusieurs pays démocratiques tels que l’Allemagne, l’Italie et la France. Dans le cas de l’Italie, on y retrouve même la Ligue du Nord, un parti politique qui préconise la séparation du Nord du pays de sa partie Sud, et qui travaille en concertation avec d’autres partis pour gouverner l’Italie…

De ce point de vue, il ne convient donc pas de percevoir la situation politique canadienne actuelle comme une forme de coup d’État, ou encore comme une appropriation du pouvoir par les provinces du centre du pays, et ce, au détriment des citoyens de l’Ouest. Dans les faits, tel n’est vraiment pas le cas. Les gens qui perçoivent les choses de cette façon devraient plutôt examiner des dossiers tels que le désir de monsieur Harper d’enlever le financement public pour les partis politiques, d’enlever le droit de grève aux fonctionnaires fédéraux, ou encore l’idée de remettre en question le principe de l’équité salariale. En examinant ces dossiers, ces gens auront une meilleure idée des raisons pour lesquelles il existe un mouvement de contestation en rapport avec le leadership de monsieur Harper.

Coalition avec des séparatistes ? ‘Entente avec le diable ?’ Je n’y crois pas ! Allez relire vos livres d’histoire, bon sens !

Peter Stuart

Advertisements
Posted in Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: